Types d'eclairage
Secteurs d'application
Effets lumineux
Types d'eclairage
Secteurs d'application
Effets lumineux

Le Complexe du Palais de Shirvanshahs

Info Projet



Le Complexe du Palais de Shirvanshahs, construit au XVe siècle, compte parmi les perles de l’architecture  de l’Azerbaïdjan ; il est devenu en 1964 le musée historique et d’architecture d’État. Dernièrement, il a été  déclaré patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO. Le complexe se trouve sur le point culminant  d’une des collines de l’ancienne forteresse de Bakou. Subdivisé de façon pittoresque sur trois terrasses  superposées, il se voit de la mer et des hauteurs entourant la ville. À l’intérieur, il y a une habitation, le  pavillon Divankhana, la tombe de Shirvanshahs, la mosquée du palais avec un minaret, un bain turc, le  mausolée du scientifique de cour Seyid Yahya Bakuvi et le portail d’entrée oriental ajouté par la suite. Vu  que le complexe est soumis à des contraintes de conservation très sévères, l’installation électrique et  l’installation des appareils ne doivent en aucun cas attaquer les surfaces.

On a utilisé par exemple des  Linealuce encastrés seulement pour la partie de revêtement récente, et donc non soumise à des  contraintes de protection. De plus, compte tenu de la richesse de la décoration des portails, le moteur du  projet a été de valoriser les entrées et portails divers, sans que les corps d’éclairage ne soient envahissants.  C’est pour cette raison que l’on a opté pour des projecteurs postés sur les toits des différentes  constructions présentes dans le complexe. Cette modalité d’installation a été appliquée dans la plupart des  cas, à l’exception des portiques du palais, où ont été posés à terre des projecteurs Radius dans la partie  postérieure des colonnes, en faisant passer les câbles dans les espaces vides des blocs de pierre ancienne :  cette solution a permis de ne pas attaquer les matériaux précieux.

L’habitation qui se trouve à l’intérieur du  complexe est caractérisée par un portail majestueux éclairé par des projecteurs Radius, avec des niches aux  ombres profondes et des fenêtres supérieures décorées avec ce que l’on appelle les « shebeke ». Tous les  murs ont été éclairés de façon homogène grâce à des Light Up à LED.  Le Divankhana était le lieu des réceptions officielles et des réunions d’état. Au centre, on trouve une  coupole en pierre avec des arcs brisés entourée du portique d’une cour fermée. Les arcades plus à  l’intérieur sont éclairées par des projecteurs Radius qui s’appuient sur la terre. Dans la cour, au sud du  complexe, il y a le mausolée octogonal du scientifique de cour Seyid Yahya Bakuvi et la mosquée du palais  se situe près de la tombe. Sur le minaret, la date de l’édifice (1441), a été reportée dans une élégante  écriture arabe. L’éclairage des coupoles et du minaret est le résultat final de croisements de faisceaux de  lumière produits par les iPro 150W et des Woody 70W, tous deux à optique spot. Dans la partie plus basse  du complexe, en dessous de l’étage du palais, il y avait le bain turc qui a été détruit. Cependant, les restes  nous donnent à tout égard des informations importantes sur l’agencement rationnel de ses pièces, et sur le  système construit ingénieusement pour l’entrée de l’eau et de son chauffage.

Il n’était pas possible non  plus dans cette zone de câbler les appareils et celle-ci a donc été éclairée par projection grâce à des Platea.  L’effet est une lumière générale, sans ombres excessives. Une autre zone d’intervention où les contraintes  ne manquaient pas a été la zone de passage où sont exposées des pièces archéologiques en provenance de  différentes régions du pays. Dans ce cas, les points de lumière déjà existants ont été remplacés par de  nouveaux iWay.
 

Vous travaillez sur un projet similaire?

Besoin de plus d’information?

  • Year:
    2015
  • Client:
    Municipalité de la Vieille Ville de Bakou
  • Partners Assistance:
    PBC Company - Giandonato Boccia
  • Photographer:
    Foto: Emil Khailov