Trouver un code

Trouver les références produit dont vous avez besoin en filtrant l’ensemble de notre gamme.

Chercher des références
Code Finder

Basilique Santa Croce

SANTA-CROCE-01
SANTA-CROCE-02
SANTA-CROCE-03
SANTA-CROCE-04
SANTA-CROCE-05
SANTA-CROCE-06
SANTA-CROCE-07
SANTA-CROCE-08
SANTA-CROCE-09
Considérée comme l’emblème du baroque de Lecce, la basilique Santa Croce est l’une des églises majeures et les plus appréciées de la ville. Sa construction, commencée en 1549 sur commande des pères Célestins et achevée en 1699, a vu se succéder de grands architectes de Lecce de l’époque : Gabriele Riccardi, pour la structure et la porte inférieure de la façade, Francesco Antonio Zimbalo, qui lui a succédé en 1606, a réalisé les trois portails et Cesare Penna, aidé de maîtres tailleurs de pierres et sculpteurs de la région.

L’intérieur accueille les fidèles et les visiteurs selon un plan en croix latine, répartie en trois nefs, avec 12 colonnes à chapiteaux où l’on reconnaît les visages des apôtres parmi les motifs de fruits et de feuillages. La coupole, ornée de festons de feuilles d’acanthe, anges et motifs de fruits, est soutenue par des colonnes jumelées avec les symboles des évangélistes.

Dans l’abside polylobée, à couverture en étoile, se trouve le maître-autel, un chef-d'œuvre du XVIIIIe d’incrustation sur marbre d’école napolitaine.

La principale caractéristique de la basilique est le blanc de la pierre de Lecce qui prédomine sur chaque mur de l’édifice et sur laquelle tranche le brun du plafond à caissons à décorations dorées et où se trouve la toile de la Santissima Trinità.

Les nefs latérales abritent des chapelles, non communicantes, avec autels et colonnes baroques richement décorés. Des autels comme celui de Saint Oronce méritent d’être vus, avec une peinture votive du Saint, auquel fut attribué le fait d’avoir échappé au tremblement de terre de 1743, comme le révèlent les vers d’un dialecte antique local inscrits sur l'œuvre, et l’autel recherché, en l’honneur de Saint François de Paule, réalisé par Francesco Antonio Zimbalo. Cet autel, constitué de 12 formes, en pierre de Lecce, rappelle un ouvrage didactique avec des bandes racontant la vie et les miracles du saint calabrais sur fond d’oliviers et de maisons en pierre.

La basilique est donc un lieu très visité et, en réponse aux touristes qui regrettaient de ne pouvoir apprécier pleinement toute la partie haute de l’église, où les détails de décoration et d’architecture se perdaient dans la pénombre, les travaux d’amélioration de l’éclairage ont commencé, entre 2019 et 2020. Mais on s’est très vite rendu compte que l’installation était non seulement désuète, mais qu’elle consommait aussi énormément d’énergie et ne permettait pas d’éclairer les espaces et les œuvres d’art.

Une révision générale du projet et de l’installation d’éclairage a donc eu lieu, confiée à l’ingénieur Mario Torchio qui a rationalisé et amélioré l’installation afin de mettre en valeur les caractéristiques architecturales et artistiques qui font la particularité de la basilique.

La nouvelle installation a permis de limiter nettement les consommations : 260 projecteurs à LED, à puissances variables de 3 à 46 watts consomment, lorsqu’ils sont tous allumés, un peu plus de 5 kW, alors que l’installation précédente en consommait 20.

L’ingénieur s’est inspiré des caractéristiques de la lumière naturelle qui s’accorde parfaitement à la pierre de Lecce, avec un éclairage homogène et diffus à température couleur de 3000 K. Il a également mis au point divers scénarios, fondamentalement distincts entre liturgiques et muséaux. On obtient ainsi des conditions de lumières différentes pour les messes habituelles ou les messes exceptionnelles, les mariages, les visites touristiques, la mise en valeur artistique des détails et de l’ensemble.

L’éclairage se compose de trois types de projecteurs, de différentes tailles et puissances pour pouvoir les installer à diverses hauteurs. Les appareils de puissance et dimensions majeures, des Front Light et des View, sont posés à de grandes hauteurs, en général sur des corniches et sur les impostes de la voûte afin d’assurer un éclairage homogène.

Les Palco LV ont pour fonction d’éclairer les chapelles latérales. Les niveaux d’éclairement sont différenciés en fonction des scénarios. D’autres points d’intérêts sont ensuite toujours mis en valeur, comme le tabernacle sur lequel est concentrée l’optique Super Spot d’un projecteur Front Light, et le tableau dédié à la Trinité qui se trouve au centre du plafond à caissons, ainsi que quelques détails de la très riche décoration de l’église.


Vous travaillez sur un projet similaire ?

Besoin de plus d’information?
Faire une enquête

  • Année
    2020
  • Maître(s) d’ouvrage
    Archdiocese of Lecce
  • Concepteur(s) lumière:
    Mario Torchio
  • Photographie
    Luca Petrucci